Lucha Libre / 2011
© François Andès

 

Note d’intention

Ce projet s’est appuié sur le Fake (le faux semblant) qui est une des composantes de la Lucha libre mexicaine. Il s’agissait de questionner la notion de vraisemblance, du vrai et du faux, du bon et du mal, de l’objectif et du subjectif par des événements multidisciplinaires de qualité, intégrant les habitants.
Via un sport-spectacle populaire en plein essor, de multiples découvertes, rencontres et collaborations se sont engagées, créant des échanges avec un réel patrimoine local incarné par « le bourreau de Béthune » qui a marqué à jamais l’histoire du catch national.
Via la Lucha libre, nous avons interrogé les notions de populaire, de spectacle, de vraisemblance.
Donner à croire qu’il se passera telle chose et en même temps préparer tout autre chose...


Caractéristiques du projet

Répondant à une pratique locale du catch, le projet s'est déployé progressivement sur le territoire de Béthune et de ses alentours.
Deux pans du projet se sont développés parallèlement, de façon interactive et complémentaire : d’une part, la mise en place d’événements artistiques et sportifs d’ampleur nationale et d’autre part la mise en place d’actions culturelles.
- Une approche participative a permis au public de partager et de s’approprier ces instantanés de culture populaire mexicaine et d’interagir avec eux. Dans le cadre d’un accueil en résidence, les interventions d‘artistes mexicains et régionaux (réalisateurs, vidéastes, documentaristes, mascareros ou facteurs de masques, photographes, scénographes, plasticiens, costumières, sérigraphes, graphistes...) auprès des habitants ont donné lieu à une série de créations artistiques et d’événements en lien avec la Lucha Libre, dans leur contenu comme dans la manière de les mettre en place.
- Parallèlement, trois expositions photographiques, une programmation cinématographique et des rencontres autour de la BD traitant de la Lucha Libre ont été mis en place.

pixel

genre

projet d’action culturelle à caractère participatif sur le fake et le catch

auteur(s) du projet

Pascal Marquilly

année

2011

territoires concernés

Béthune,
communauté de communes Artoiscomm


équipe de création

Direction artistique
Pascal Marquilly
François Andes
Coordination
Sophie Boulanger
Musique
Christophe Marquilly
Plasticiens
François Andes,
Marc Mounier Kuhn
Costumières, décoratrices
Mélanie Loisy,
Anne Legroux
Comédien
Dominique Thomas
Régie générale
David Hazebroucq


production

Groupe anonyme

co-producteur

Bruay la Buissière


photos